30-01-2015

rencontre cinematographique salon de provence Un centre d'innovation et de valorisation à  l'ENSTA Bretagne

En 2014, l’ENSTA Bretagne créé le Centre d’Innovation et de Valorisation (CIV) : un espace d’échanges et de création impliquant le personnel, les étudiants et les diplômés de l’ENSTA Bretagne ainsi que des personnes extérieures à l’établissement (experts, étudiants, citoyens) dans le but de créer un écosystème favorable à l’entrepreneuriat (transfert technologique, brevets ou création d’entreprises innovantes).

rencontres amoureuses asni eres sur seine Ce catalyseur d’innovation oeuvre pour faire émerger de nouvelles idées, les formaliser et les industrialiser. Un accompagnement est proposé aux créateurs sous forme de coaching, ateliers de co-working… ainsi que de la formation pour aider le créateur à devenir entrepreneur.

site de rencontre dom tom Concrètement, trois Open Labs sont en cours de création. Leur but est de répondre à des problématiques d’intérêt public et de faire émerger des idées chez les enseignants- chercheurs, étudiants du campus en s’appuyant sur leurs compétences.

rencontres au burkina faso tumblr Plusieurs projets impliquant des industriels sont déjà lancés :

  • « Mer du futur » : les projets portent sur la propulsion électrique ou tractée, l’observation des océans, les nouveaux systèmes de détection en mer… Ils impliquent plusieurs industriels tels que DCNS, GDF Suez, Captronic…
  • Dans le domaine « Santé et Technologie », des hôpitaux et laboratoires pharmaceutiques s’engagent aux côtés de l‘ENSTA Bretagne sur le monitoring ECG sans fil pour anesthésistes, un échangeur thermique pour médicament, un bracelet anti nausée, un système de rééducation de l’oeil pour l’amblyopie, le domicile adapté…
  • « Smart City » comprenez villes intelligentes : les étudiants et enseignants-chercheurs avancent sur les projets d’habitat de demain, d’optimisation du transport et des énergies, de l’open data, du véhicule du futur ou encore des échanges numériques. Là encore de nombreuses entreprises et organismes sont partenaires : Orange, CEA, ADEME, EDF, Trecobat…

rencontre neurologie 2013 Des bureaux équipés pour travailler et accueillir des partenaires et des porteurs de projets seront proposés dès la rentrée 2015.

rencontre vendome 41100  

prostituée antalya

shakira te encontre varios rasguños De gauche à droite : Mikaël Salaun, responsable du Centre d'Innovation et de Valorisation de l'ENSTA Bretagne, Pacôme Brodu, élève ingénieur en 3e année, et Loïc Lagadec, enseignant-chercheur dans le domaine informatique.

 

Des objets connectés pour améliorer la prise en charge de la maladie de Parkinson

Un projet de l’Open Lab « Santé et Technologie »

rencontres de democratie bruxelles 2012 Des objets connectés pour améliorer la prise en charge de la maladie de Parkinson Depuis un an, Loïc Lagadec enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne travaille aux côtés de Mikaël Salaun, responsable du CIV (cf. plus haut) et de Fabien Zagnoli, chef de service neurologie à l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA), en partenariat avec l’Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes, sur le traitement de la maladie de Parkinson via des objets connectés :

prostituee a la maison « L’objectif de ce projet est d’améliorer la prise en charge du patient tout en permettant aux médecins de gagner du temps. En maîtrisant l’information sur les tremblements (typologie et récurrence), le système pourra définir à quel moment délivrer le traitement et en quelle quantité. Des déclinaisons pour d’autres pathologies pourraient être envisagées. »

fnac montparnasse forum des rencontres

me encontre un iphone 4 reportado Pacôme Brodu, élève-ingénieur en 3e année réalise son projet de fin d’études sur ce sujet. Il devrait se conclure,
en septembre prochain, par la création d’un prototype. La phase d’essais cliniques pourrait ainsi débuter fin
2015/début 2016.

nous allons nous rencontrer  

rencontre dans la brousse